logo piccolo

logo piccolo


Groupe folklorique Mottarone
M. Fiorito di Sovazza

Gruppo Folkloristico “Mottarone”
Avv. Fiorito di Sovazza

Sovazza di Armeno (NO)

Via Balilla, 4

Tel. 0322 900421

Tel. 0322 999005

cell. 345 605 0376

E.mail: grupfolk.mottarone@virgilio.it





Gruppo Folkloristico “Mottarone”
Avv. Fiorito di Sovazza

Sovazza di Armeno (NO)

Via Balilla, 4

Tel. 0322900421

Tel. 0322999005

cell. 345 605 0376

E.mail: grupfolk.mottarone@virgilio.it

Le groupe folklorique naît autour de 1936 grâce à M. Prospero Fiorito (Avocat) et se produit pour la première fois à Armeno à l’occasion des festivités en l’honneur des anciens combattants de la campagne militaire en l’Afrique de l’Est.
Progressivement le groupe obtient le soutient des habitants de Sovazza qui y adhèrent rapidement. Les membres du groupe s’habillent avec les costumes authentiques du siècle dernier provenant de leur propres maisons. On y ajoute les anciens outils utilisés pour les travaux d’autrefois. Un important travail de recherche vise à retrouver les vieux chants et les vieilles danses du lieu.

Costumes

Les femmes portent des robes multicolore, garnies de dentelle avec un tablier finement brodé, foulard coloré et des châles en laine. Le jupon et les culottes sont garnis de dentelle; finalement on trouve des chaussettes blanches et des chaussures décorées avec des petites boules de laine. La coiffure est garnie d’anciens bijoux et de broches d’argent.

Les hommes portent pantalons et gilet en futaine marron et une chemise blanche avec un petit foulard rouge au cou, de la même couleur de la bande qui leur serre la taille. Comme coiffure ils portent un chapeau en feutre vert à larges bords.

La Cuna

Dans le groupe il y a toujours une femme qui porte sur les épaules la Cuna (sorte de berceau) qui a à son intérieur le bisachin, une sorte de matelas de feuilles, sur lequel on coucheait le bébé lié par la striera, avec le voile blanc et couvert par la dubbieta. Le groupe dédie à la Cuna une spéciale représentation

Performances

Les femmes portent des paniers de fleurs de bruyère et de montagne, fuseaux de laine et chanvre et tout le nécessaire pour tricoter, outre que certains outils d’antan. Les hommes portent les outils typiques utilisés pour la traite ou ceux des travaux des champs.
Certains textes de chansons sont en patois de Sovazza, alors que d’autres font partie du patrimoine populaire plus largement connu.
Grâce aux danses on donne l’image des moments de vie courante et des jours de fête. Les danses sont enrichies dans leur chorégraphie par des anciens outils tels que la roca, l’umbrela, al scial, al val, et la spega.

Le son de l’accordéon accompagne tout moment de l’exhibition. Tous les chants et danses ont été fidèlement reproduits selon la tradition de nos montagnes.